Connexion

Actualités

Toutes les actualités

[Vidéo Essai Tracteur] - New Holland T7 contre T7HD : l’avis de Jean-Philippe Pétillon, agriculteur

[Vidéo Essai Tracteur] - New Holland T7 contre T7HD : l’avis de Jean-Philippe Pétillon, agriculteur

Dans cet article, retrouvez les commentaires de Philippe Pétillon, agriculteur dans l’Eure qui a comparé son New Holland T7 et un New Holland T7 HD. Quelles sont les différences entre ces deux modèles ? Pourquoi choisir l’un plutôt que l’autre ? L’investissement dans cette nouvelle génération vaut-elle le coup ? Et pourquoi !

Jean Philippe Pétillon, Agriculteur dans l’Eure propriétaire d’un New Holland T7 et essayeur d’un T7 HDJean Philippe Pétillon, agriculteur dans l’Eure, propriétaire d’un New Holland T7 et essayeur d’un T7 HD (©Terre-net Média)

Le New Holland T7 et le T7 HD sont bien deux tracteurs différents. Ils n’ont pas le même poids, ni les mêmes pneumatiques d’origine. Ces deux générations diffèrent également concernant le confort en cabine et les feux de travail. De plus, le T7 HD 315 dispose d’une capacité de traction supérieure au T7 270. Si la répartition de charge est identique sur les deux modèles,  le T7 HD est plus lourd (2 t de plus sans les masses) avec un pont avant très différent. Ses quelques chevaux en plus et sa monte de pneus 42 pouces lui procurent un avantage certain en termes de traction.

Ce qui change en cabine entre les deux engins : la qualité du siège et la suspension du pont avant. Toutefois, ce New Holland n’est pas vraiment fait pour le transport. Il est assez lourd et la balance de la coopérative pourrait s’affoler face au PTRA de l’ensemble tracteur-remorque. Certes, il transporte et est polyvalent, mais ce serait dommage, vu ses qualités, de ne pas l’utiliser pour de la traction brute.

L’automatisme de bout de champ, paramétrable en mètres et pas uniquement en secondes, est un vrai plus avec des attelages complexes. Contrairement à l’ancien T7, sa prise en main a été simplifiée. L’autoguidage est, lui aussi, un réel point fort, même s’il n’est pas indispensable pour déchaumer ou labourer.

Un bémol cependant, nous n’avons pas pu accéder à la consommation du T7 HD à cause d’un problème de paramétrage du terminal, alors que nous l’avons obtenue sans problème sur l’ancien T7. C’est regrettable car nous ne pouvons pas comparer la consommation des deux machines.

Même si le nouveau New Holland présente de nombreux atouts, quelques points mériteraient d’être améliorés. Malgré un éclairage à Led de très bonne qualité dans la zone de travail et dans les 30 à 40 m autour, des phares longue portée seraient appréciables. Et pour un tracteur de ce gabarit, la caisse à outils est vraiment petite. En plus, elle est en plastique.

« Si les conditions climatiques n’avaient pas été défavorables cette année, j’aurais envisagé d’acheter un nouveau tracteur. Pourquoi pas un T7 HD 315, si la différence de prix n’est pas trop importante ? Mais avant, il faut discuter du tarif et étudier l’impact de cet achat sur les charges de mécanisation », conclut Jean-Philippe.

Les plus

+++ Gestion des fourrières paramétrable en mètre et support pour smartphone

+++ Bonne capacité de traction

+++ Bonne éclairage de travail à Led

+++ Facilité de prise en main des automatismes

Les points à améliorer

- Absence de feux de travail longue portée

- Caisse à outils de petite dimension en plastique

L’agriculteur de l’essai

Jean-Philippe Pétillon exploite depuis 1998, à Mesnil-Verclives, dans l’Eure, deux sites distants d’une dizaine de kilomètres. Ses terres sont argilo-limoneuses avec quelques parcelles de silex. Outre une rotation assez classique (blé, colza, orge), il cultive des betteraves et du maïs grain. Quelques-uns de ses champs sont réservés aux cultures à gibier, car Jean-Philippe est aussi lieutenant de louveterie (cette institution, créée par Charlemagne, régule les nuisibles et, plus particulièrement dans l’Eure, les sangliers). En complément, Jean-Philippe Pétillon a investi en 2009 dans  une installation photovoltaïque de 36 KW, qui génère environ 20 % du revenu de l’exploitation, voire  plus les mauvaises années comme 2016.

Jean-Philippe travaille seul et a donc d’importants besoins de  mécanisation. C’est pourquoi il a acheté en 2011 un New Holland T7. Ce tracteur a aujourd’hui 2 500 heures et aucun souci majeur. Dès son achat, l’agriculteur a choisi de modifier la monte de pneumatiques en 85/38 pour une meilleure traction. L’heure du renouvellement arrive à grands pas et Jean-Philippe se pose la question d’acquérir le grand frère du T7, le T7 HD. En effet, celui-ci peut être équipé en standard d’une monte de 42 pouces.